« Construire des écoles grâce aux efforts des fonctionnaires du Burkina», la proposition d’un fonctionnaire

L’idée est presentée comme patriotique et est de Aboubakar Nacanabo  fonctionnaire Burkinabè à l’endroit des travailleurs du public comme lui. << je voulais juste faire une suggestion à mes 149 999 collègues fonctionnaires>>. De quoi s’agit-il?

Ci-dessous, le message avec explications, posté ce 14 juillet 2017, par l’interessé, inspecteur des impôts.

Bonjour chers collègues fonctionnaires

Il parait que nous sommes seulement 150 000 et que nous voulons nous accaparer toutes les ressources de l’État. Je ne sais pas si c’est vrai ou faux mais je voulais juste faire une suggestion à mes 149 999 collègues fonctionnaires.

Vous voyez, quand on prend nos salaires, il y’a toujours des petits montants la dessus. Par exemple, si votre salaire est de 210765, j’appelle petit montant les 765 francs. En d’autres termes, on arrondi le salaire aux 1000 francs inférieurs et votre salaire sera de 210 000. Pour un salaire de 176123, on retient 123 francs et la personne perçoit 176 000.

Voyez-vous chers collègues,  ce montant qu’on va retenir sur votre salaire ne représentera presque rien pour vous mais a l’échelle des 150 000 fonctionnaires c’est une fortune.

Supposons qu’en moyenne, on a 400 francs par fonctionnaire et par mois.

La contribution des 150 000 fonctionnaires donnera 400 x 150 000 = 60 000 000.

Il parait que la construction d’une école de 3 classes ne dépasse pas 15  millions (mon frère Saibou Ouedraogo peut confirmer ou  infirmer). En supposant que c’est vrai, les 60 000 000 font 4 écoles par mois et donc 48 écoles par an.

On peut recenser les écoles sous paillotes et faire chaque mois un tirage au sort pour designer les écoles qui seront construites chaque mois. On pourra fièrement écrire au fronton de chaque école : « CETTE ECOLE A ETE REALISEE GRACE AUX EFFORTS DES 150 000 FONCTIONNAIRES DU BURKINA FASO ». Quelle fierté !

Mise en oeuvre pratique

Les fonctionnaires donnent leur accord à la solde qui va donner l’ordre aux différentes banques de faire systématiquement un arrondi des salaires aux 1000 francs inférieurs et de reverser les sommes dans un comptes qui sera ouvert a cet effet.

Je vous assure que c’est faisable, personne ne sentira l’effet sur son salaire  et c’est le Faso qui gagne. On ne le fait ni pour le MPP, ni pour l’UPC, ni pour le CDP, ni pour BORI BANA, ni pour le réseau dignité, ni pour le balai citoyen. On le fait pour le BURKINA FASO.

 Imaginez si nos frères du secteur privé se fâchent et décident de faire la même chose pour montrer qu’ils sont aussi patriotes.

Pour la gestion des fonds

Étant donné que ce n’est pas des ressources publiques, la gestion n’est pas confiée a  l’État. Chaque syndicat des travailleurs envoie un représentant et on met en place un comité de gestion composé uniquement des représentants des syndicats des travailleurs.

PS: ce post est très sérieux. Si tu peux donner des idées pour la mise en oeuvre a partir du mois d’août 2017,  je t’attends.

<<Faisons le pour nos enfants et pour le pays. Ne regardons pas les dirigeants…Même si on prend 25 millions par classe je pense que c’est possible. Si l’idée est approuvée par les fonctionnaires, le secteur privé va suivre et on pourra mobiliser au bas mot 100millions par an. On na pas dit qu’on veut résoudre le problème des 2000 écoles sous papillotes. Mais si on arrive a réaliser une cinquantaine chaque année, c’est un plus >> a commenté ensuite l’auteur du post. A lire les reactions, l’idée semble bien acceuillie.

Que pensez-vous de la proposition? Avez-vous des craintes, des propositions?

Information actualisée

Ce que dit un recent post du fonctionnaire : Après avoir lancé l’idée de la contribution des fonctionnaires pour la construction des écoles dans nos villages, je note 24 h après la publication que le sujet suscite beaucoup d’intérêts pour les internautes. Je profite de l’occasion pour remercier tous ceux qui ont réagi d’une façon ou d’une autre à travers des commentaires, des likes et surtout les  partages massifs (près de 700 partages).

A travers les réactions,  je note les faits suivants:

– plus de 99% d’entre vous adhèrent à l’idée ;

– certains sont contre mais ils représentent une minorité et ils ont sans doute leur raison. On doit travailler a les convaincre par les réalisations qui seront faites.

Je vais décliner davatange l’idée pour que les uns et les autres l’enrichissent avec leurs contributions. Pour moi nous avons quatre défis essentiels à relever:

Défi numéro 1: l’adhésion des contributeurs

Sur ce point, comme je l’ai dit plus haut, une écrasante majorité adhère. Il nous faut maintenant aller au delà de facebook. Pour cela, je propose qu’on aille vers les médias et qu’on partage l’idée dans nos lieux de travail. D’ores et déjà, je vous informe que le PDG de Horizon FM, Moustapha Thiombiano nous ouvre ses antennes à travers l’émission  » ça va ça ne va pas ».
Défi numéro 2: la collecte des fonds

Si nous avons l’adhésion d’une majorité des travailleurs, nous devons nous organiser pour rendre la collecte des fonds possible. La contribution des amis de la solde, et des banquiers est nécessaire à cette étape pour des propositions.

Nous aurons besoin d’un informaticien pour créer une plateforme en ligne ou les travailleurs pourront marquer leur adhésion formelle.

Par ailleurs, il convient de designer un coordonnateur dans chaque ministère et institution pour recueillir l’adhésion de ceux qui ne pourront pas le faire en ligne.

Pour le secteur privé, nous pouvons passer par les ordres professionnels comme l’association professionnelle des banques, l’association professionnelle des sociétés d’assurance, l’ordre des experts comptables, la chambre des mines etc.

Le secrétariat permanent des ONG et pourquoi pas les associations des burkinabè de l’étranger.
Défi numéro 3 : la gestion des fonds

Des personnalités connues pour leur intégrité, leur sens élevé de l’État et leur rigueur pourront être désignées comme signataires des chèques pour la réalisation des travaux. En fait on aura pas besoin de mettre une administration en place pour la gestion. Le comité peut se réunir au besoin et le travail se fera sur la base du volontariat et du bénévolat
Défi numéro 4: la passation des marchés

La procédure de mise en concurrence sur la base des prix ne me semble pas appropriée. Je propose une idée innovante: on se renseigne auprès des structures habilitées pour demander le coût moyen raisonnable pour construire une école de trois classes de qualité. Si les structures fixent par exemple 20 millions, on fixe le coût de réalisation des écoles à ce prix. Les soumissionnaires viendront signer un contrat d’adhésion aux conditions fixées. Deux options possibles :
Première option : la constitution d’un bassin de soumissionnaires avec des conditions préalablement fixées pour les aspects techniques, le prix étant fixé. Tous les soumissionnaires qui respectent les conditions seront retenus dans le bassin de soumissionnaires.  Quand on veut lancer un marché, on fait un tirage au sort supervisé par un huissier parmi les soumissionnaires retenus.

Deuxième option: on décide d’accompagner des petites entreprises créées par des jeunes à grandir.

Dans ce cas on retient uniquement des entreprises créées il y’a moins de 5 ans et n’ayant pas exécuté plus de trois marchés et dont le promoteur a moins de 45 ans. On retient les dix dossiers les mieux ficelés pour exécuter les marchés sur deux ans à tour de rôle.

Si on arrive à construire 50  écoles par an en deux ans ça fait 100 écoles et chaque entreprise aura exécuté 10 marchés, soit un chiffre d’affaires de 200 millions sur deux ans.

Après deux ans on sélectionne encore dix autres entreprises suivant les mêmes critères.

Ainsi on pourra aider des jeunes entreprises à grandir.

La réflexion continue: faites vos propositions d’amélioration.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s