Sortie de Soumane Touré : Comment veut-on discipliner les web-activistes et laisser des politiciens s’exprimer de la sorte?» (Basic Soul)

Ceci est un post en date de ce samedi 1er avril , de l’artiste et Web-activiste Souleymane Ouedraogo alias Basic Soul.

IL YA LES UNS ET IL Y A LES AUTRES

Le 30 mars 2017, lors de la rentrée politique du Parti de l’indépendance, du travail et de la justice (PITJ), Soumane Touré a tenu un discours aux relents ethnicisés, subversif, diffamatoires et injurieux :

• « Zéphirin Diabré est devenu de ce fait chef de file des criminels qui doivent être durement châtiés pour avoir conduit notre processus démocratique dans l’impasse politique avec l’usurpation du pouvoir par le MPP. »

• « le MPP est une association de malfaiteurs et de criminels …. »

• « Les usurpateurs du MPP et tous ceux qui les soutiennent ne peuvent pas juger les dossiers de détournements et de malversations se chiffrant par milliards car ce serait se juger eux-mêmes. »

• « A moins que Roch soit un taré politique … »

• « Aux yeux des forces rétrogrades et obscures du Centre, Salif Diallo qui joue au tout-puissant maitre du pays, est affecté d’une double tare : celle d’être du Yatenga et celle d’avoir un patronyme peulh …. »

• « Salif Diallo a imposé à la tête de la commission constitutionnelle son comparse de tous temps Halidou Ouédraogo pour réécrire la constitution qui lui permettrait de réaliser son coup d’Etat institutionnel contre Roch Marc Christian Kaboré. »

• « Dans le cadre du contrat avec l’impérialisme américain d’une part et l’impérialisme français d’autre part, Salif Diallo a signé pour le renversement de Blaise. »

• « Les FDS doivent offrir à notre peuple une possibilité pacifique de renouer avec une vie constitutionnelle normale en balayant les usurpateurs du MPP et tous ceux qui les soutiennent … »(http://lefaso.net/spip.php?article76424)

Pour Souleymane Ouedraogo : « Soumane Touré a ainsi proféré de graves accusations contre des présidents d’institutions devant un parterre de journalistes. Le genre de choses que n’importe quel « mouflet » ou « mecton » n’oserait pas écrire sur facebook au risque de se retrouver devant le juge avec au moins des accusations de diffamation ou injures publiques.
Alors comment veut-on « discipliner » les web-activistes et en même temps laisser des politiciens de carrière s’exprimer de la sorte devant la presse mobilisée à cet effet ?

Qu’on ne prétende pas que Soumane Touré est fou parce que sinon, il ne siègerait probablement pas comme secrétaire général d’un parti politique reconnu et autorisé. »  

Partagez-vous l’avis du Facebookeurs?

Question : Sur les réseaux sociaux, vous sentez-vous traqués? 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s