«Ces autres héros de l’ombre!» ou le cri de coeur d’un citoyen «pour ceux que la nation néglige»

Ceci est l’extrait d’une publication au lendemain du retour triomphal et de la décoration des membres de l’équipe nationale de football. L’auteur, Lengha Fils, est un Burkinabè vivant au Canada.

La CAN est finie. La fête aussi. 

(…)Je tiens d’abord à renouveler mes félicitations aux Étalons, au staff technique, au peuple burkinabé et surtout à la communauté burkinabé vivant au Gabon qui a été de tous les matchs. 

Toujours dans le registre du sport, je voudrais ici lancer ce cri de cœur. Le football n’est pas le seul sport au Burkina Faso. Dans les autres disciplines, il y a des héros nationaux qu’il faut absolument saluer et distinguer comme il se doit. En dehors de Boum Boum qui avait aussi eu les honneurs, je veux citer ici des héros dans d’autres disciplines sportives non moins prestigieuses qui sont très méconnus de la république et du peuple tout entier.

En 2014 : l’Équipe de Vovinam Viet Vodao a remporté 15 médailles à la coupe du monde dont 6 médailles en or. Qu’est ce qu’ils ont eu de la république?

Severine Bambara, championne d’Afrique en lancée de Marteau en 2015.

Severine Nebié, championne d’Afrique en en judo en 2011

Drabo Seydina, Vice-champion d’Afrique 2009 en taekwondo

Faycal Koussoube, médaillé de bronze à la coupe du monde francophone en 2012 en Taekwondo. Celui-là a été 3 fois champion de l’État de New York aux USA et 3 fois champion de la coupe du gouverneur, les plus hautes distinctions de New York. Il n’a jamais été décoré.

Issouf Kinda, champion du monde dans sa catégorie en Boxe, il vit à New York. A chaque combat, il brandit toujours le drapeau burkinabé. Il n’a jamais été reçu même par une autorité burkinabé encore moins décoré.

Je me limite là. Mais sachez qu’ils sont très nombreux ces héros dans d’autres disciplines sportives que la nation néglige en toute impunité.

Saviez-vous ce que le Ministère offre comme prime aux autres sportifs toutes disciplines confondues en dehors du football lorsqu’ils remportent des médailles à l’extérieur?

Médaille d’or : 100 000 FCFA

Médaille d’argent : 75 000 FCFA

Médaille de bronze : 25 000 FCFA

Ce n’est pas juste. 

Monsieur le Président, tous les burkinabé naissent libres et égaux. La reconnaissance de la nation à ses héros doit être équitable et construite sur une base objective et non discriminatoire. Un héros est un héros. Je comprends que vous êtes étranger à cette discrimination mais je vous exhorte à réparer cette situation qui n’honore pas le sacrifice de ceux qui ont la fierté de dire ailleurs qu’ils sont burkinabè. Ces héros de l’ombre sont très courtisés par les pays où ils résident. C’est par patriotisme qu’ils ont opté de défendre et de promouvoir le Burkina Faso. Un petit geste du doigt et Issouf Kinda et Fayçal Koussoubé intégreront les équipes nationales des USA dans leur discipline avec tous les avantages faramineux qui s’en suivent.

C’est pourquoi je lance cet appel à votre sens du juste et de l’équité pour que la nation célèbre aussi ces héros de l’ombre qui font des sacrifices pour hisser très haut le drapeau national.»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s